Ce n’est pas vraiment pour vous donner envie de lire cet ouvrage que je le mentionne, puisqu’il traite de philosophie pure et cela n’intéresse peut-être pas le plus grand nombre. Il s’agit tout de même d’un beau voyage pour suivre « l’émergence et le développement du possible, d’Aristote à l’aube des temps modernes ». Impossible, évidemment, de résumer avec talent un ouvrage philosophique, en voici donc quelques citations :

« L’augmentation des connaissances témoigne d’une imperfection. »

« Ce qui est possible aspire à accéder à l’existence. »

« Dieu est-il puissant de ce qu’il sait devoir ne pas être ? »

« Ce qui n’est jamais advenu ne peut être dit non-étant. »

« L’accès à mon être permet de penser l’accès à tout être. »

« Le possible désigne tout ce qui peut être, parce qu’il est envisageable qu’il soit. »

C’est surtout l’occasion de parler de la librairie VRIN, où j’ai trouvé cet ouvrage alors que j’en cherchais un autre. C’est tout le charme des librairies que de nous donner envie de lire ! Elle se situe place de la Sorbonne et se consacre entièrement à la philosophie. Pour celles et ceux qui aiment la discipline c’est un lieu incontournable de Paris. L’atmosphère est sereine, tamisée, le silence tranche avec l’agitation de la rue. Et sur les étagères, tout ce que l’on peut rêver lorsqu’on a l’âme philosophe. Difficile de ressortir du lieu sans un achat. Allez y faire un tour, ce lieu est en lui-même apaisant, comme si l’on pouvait y ressentir toute la sagesse qui sommeille dans ces livres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *