Parce que le responsable des Éditions de l’École de guerre a été d’une grande aide pour la Société littéraire, j’ai voulu découvrir un ouvrage de leur catalogue. Je me suis dirigé vers celui-ci puisque, traitant de littérature, il me semblait le plus intéressant pour moi. Et effectivement, je n’ai pas été déçu par cette approche tout à fait étonnante de l’univers littéraire. Il était pourtant évident que la littérature aborde très souvent le sujet de la guerre !

Du Moyen-Âge à 1914, nous découvrons de quelle manière, à travers chaque époque, les auteurs ont décrit les scènes de batailles et les conflits en général. Un voyage absolument passionnant, j’ai dévoré le livre, je ne pouvais plus m’arrêter. La bonne nouvelle c’est qu’il y a un tome 2 ! Et puisqu’il s’agit de l’École de guerre, l’intérêt principal est d’avoir la vision militaire de ces différents écrits. On trouve donc dans cet ouvrage une mine de précisions que l’on ne pourrait découvrir nulle part ailleurs.

Le début de l’ouvrage aborde principalement la poésie, qui permettait de parler des conflits pour les légitimer d’une part et aussi faire vibrer la fibre « patriotique » du public. De nombreux chapitres s’intéressent à la guerre maritime, et c’est ici que l’on trouve tous ces détails propres à des auteurs qui écrivent dans un cadre militaire, pour un public militaire (mais le livre est accessible à tous). Ainsi, de grands textes de la littérature sont abordés sous un nouveau jour et il est rafraîchissant d’avoir enfin une approche inédite de Victor Hugo, par exemple. Je ne connaissais pas non plus la tradition théâtrale qui a cours à Saint-Cyr…

N’hésitez pas, c’est un ouvrage passionnant qui vous fera voir la littérature autrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *