Difficile pour moi de résister à un ouvrage consacré à la dernière reine d’Égypte. De son séjour à Rome, où elle est présente lorsque César est assassiné, jusqu’à sa chute que nous croyons si bien connaître, ce livre nous entraîne dans un voyage extraordinaire au milieu d’une époque dont nous avons encore beaucoup à découvrir.

Et c’est justement l’intérêt principal de ce livre, le côté pédagogique mêlé au talent de l’auteur qui remet beaucoup d’éléments en place. Car forcément nous avons une vision très romancée de la Rome antique, d’Alexandrie lorsque son phare et sa bibliothèque rayonnaient, des fastes qui prévalaient et des romances qui se nouaient. Cet ouvrage est l’occasion de remettre de l’ordre dans nos certitudes et de nous approcher au plus près de ce qu’était réellement la vie à cette époque.

Il faut tout de même souligner que nous connaissons peu de choses de la vie de Cléopâtre. C’est donc par des moyens détournés, en revenant sur les empreintes qu’elle a laissées, qu’il faut imaginer ce qu’a pu être son existence. Ainsi le livre s’attarde beaucoup sur César, sa fin, les luttes de pouvoir qui s’en suivent, l’amour entre Cléopâtre et Marc Antoine. Nous regrettons que l’Histoire n’ait pas laissé plus de traces, que ce soit sous forme d’écrits, d’œuvres d’art ou même plus, puisque nous n’avons pas encore retrouvé la momie de Cléopâtre VII.

Si vous aimez l’Histoire, si vous avez envie de mieux connaître ce qu’était la vie à l’époque de Cléopâtre, si vous voulez suivre les traces de cette femme de pouvoir à l’intelligence indéniable, ce livre est pour vous. Laissez-vous porter par les aventures de cet instant clé du passé lorsque le royaume égyptien expire son dernier souffle tandis que le monde romain s’apprête à bâtir un empire…

Merci à NetGalley et Harper Collins France de m’avoir permis de découvrir ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *